Archive for the ‘Gazette’ Category

h1

La dernière gazette de cette mandature … (2)

16/03/2014

Plat de résistance : Le PLU

On nous avait annoncé, après un travail que certains ont décrit comme très important et deux réunions publiques plus tard, l’arrêt de ce PLU. Or, il n’en sera rien malgré de nombreuses annonces dans les gazettes successives et les informations distribuées dans les boîtes aux lettres.

Pour rappel :

  • Mars 2011 dans la gazette N°8, on peut lire sur la double page centrale : « Le PLU est relancé ».
    L’équipe en charge de l’urbanisme n’aurait pas dû le lancer si loin … on l’a perdu de vue !
    .
  • Décembre 2011 dans la gazette N°11, en page 2, on peut lire « Le PLU en bonne voie » … de garage sans doute.
    .
  • Novembre 2013 – information municipale distribuée dans les boîtes aux lettres et disponible sur le site de la Mairie : « Concertation PLU ».
    En première page on peut lire « Il reste maintenant à valider le projet de PLU en conseil municipal afin que l’enquête publique puisse démarrer. Il reviendra au conseil municipal d’entériner ou non le PLU ». Nous savons maintenant que c’est NON
    .
  • Mars 2014 dans la gazette N°20, on peut lire en page 7 dans la rubrique Des projets, des actions en cours « le PLU est à ce jour en phase de finalisation mais demande une recherche importante de documents. Généralement l’élaboration d’un PLU suppose au moins cinq années : or, nous rappelons que nous sommes arrivés à la Mairie en janvier 2011. »
    Ce PLU n’est décidément pour cette équipe municipale, ni un projet, ni une action en cours, même pas au long cours.

Nous, élus de l’opposition, vous avions déjà informés que l’ensemble des documents nécessaires à l’arrêt du projet étaient à la disposition des élus de la commission en charge de ce dossier depuis plusieurs semaines. Alors, il faut chercher d’autres excuses.

Peut-être que l’insistance, voire le harcèlement sur la commission d’urbanisme pour que ce PLU n’aboutisse pas, par une association porteuse de mémoire et d’avenir ou par des habitants de la commune aujourd’hui candidats déclarés aux municipales ont eu raison de la détermination farouche de la commission d’urbanisme à aller au bout de ce dossier.

Monsieur Pascal BERNARD en charge de ce dossier n’a sans doute pas eu le temps de rechercher les documents nécessaires à la finalisation de ce dossier, trop occupé à faire campagne pour un prochain mandat.

Le 20 septembre 2013, une réunion publique sous la bannière « PLU rien ne va PLUS » conduite par Christophe RICHEL faisait signer aux participants une pétition pour s’opposer à ce projet. Que penser maintenant de ce que l’on peut lire sur un tract de campagne d’ « Agir pour Saint-Baldoph » : Ajuster et valider le Plan Local d’Urbanisme : nous poursuivrons le travail effectué.
Ce revirement ne serait-il motivé que par des considérations électoralistes et quel crédit apporter à ces déclarations ?

Les Saint-Bardolains ne sont pas dupes !

.

h1

La dernière gazette de cette mandature …. un régal !

14/03/2014

Hors d’oeuvre : L’éditorial

  1. Cela commence très fort, la commission information et communication de la majorité sortante, fait un bilan et formule un vœu en toute illégalité!
    En effet, conformément à l’article ci-dessous , aucun bilan n’aurait dû être effectué compte tenu de la présence de conseillers sortants majoritaires dans les listes qui se présentent aux municipales.
    .
    « La présentation d’un bilan de mandat qu’un candidat détient ou a détenu par un candidat ou pour son compte n’est pas irrégulière, à condition que cette action de communication ne soit pas financée sur des fonds publics et ne bénéficie pas des moyens matériels et humains mis à la disposition des élus dans le cadre de l’exercice de leur mandat (art L. 52-1, dernier alinéa). »
    .
  2. On peut lire « L’impossibilité de disposer d’un exécutif »
    Il est difficile de lire cela quand cette équipe a déclaré à maintes reprises que le Maire était absent et qu’il devaient tout faire. De plus, nous rappelons que 85% des délibérations ont été approuvées à l’unanimité. De quels blocages parlent-t-ils ?
    .
  3. L’état des réalisations menées à bien
    Effectivement, l’acquisition du nouveau bâtiment des services techniques, la rénovation des deux appartements en Mairie, la rénovation des vestiaires du foot au Frainet et la sécurisation du parking de l’école sont à porter au crédit de l’équipe majoritaire sortante mais à quel prix et pour quelles satisfactions ?
    Heureusement que le projet somptuaire d’agrandissement de la bibliothèque a avorté. Quant à la politique de la jeunesse, elle est tellement peu visible que personne ne l’a encore vue !
    .
  4. Sur le débat démocratique
    La réduction de la voix de l’opposition à « des imputations fallacieuses, des fausses informations et des attaques personnelles » reflète bien la vision du processus démocratique à l’oeuvre depuis décembre 2010.

.

h1

La dernière gazette

29/12/2013

Enfin, on arrive au bout !

La gazette de Noël est fidèle à toutes les autres, dans l’esprit et dans la lettre. Des informations municipales ? … Que nenni ! Une double page sur la forêt et ses bienfaits, un retour sur la fête du patrimoine et une sur les élections qui se dérouleront cette année. Rien que du local, de l’authentique, du Saint-Bardolain !

Un petit article a cependant attiré notre attention : Droit de réponse à l’information municipale « Concertation PLU » en page 2.

Notre première remarque concernant cet article : visiblement l’association ADPF « Porteurs de mémoire et d’avenir pour Saint-Baldoph », portée par Christophe RICHEL a droit à plus de considération de la part de la majorité municipale que les élus de l’opposition qui n’ont, eux, pas droit de réponse à leurs questions diverses.

Notre deuxième remarque : la majorité municipale fait la part belle à cette association qui a tout fait pour que ce PLU n’aille pas à son terme. Pourtant, on aurait pu penser que cette association, qui ne fait que défendre des intérêts particuliers, allait à l’encontre de ceux défendus par la municipalité en charge de l’intérêt collectif ! Qu’en penser sinon que finalement ils défendent les mêmes intérêts ?

Notre troisième remarque : seule la Commission Information et Communication a pris la responsabilité d’évoquer l’idée d’un consensus et uniquement sur les zones de Pré Martin et de Saint Grat. Cela remettrait donc en cause l’intégralité de ce projet ? Quelle est la position de la commission d’urbanisme conduite par Pascal BERNARD ? Y aurait-il des difficultés de communication entre les deux commissions ? Comment se fait-il que le Maire n’ait pas signé cette information municipale ?

Notre dernière remarque : quel est l’avenir de ce PLU ?  La prochaine équipe municipale aura-t-elle le courage de porter ce projet et avec quels intérêts ou celle-ci bottera-t-elle en touche à nouveau pour en laisser le soin à l’intercommunalité ?

Combien les Saint-Bardolains devront-ils encore payer ?

Lors des prochaines échéances électorales qui s’annoncent, il vous appartiendra, Saint-Bardolains, de déterminer ce que vous voulez pour votre commune afin de bien choisir ceux qui porteront vos projets.

.

h1

La gazette de la journée du patrimoine

28/08/2013

La publication annuelle qui invite les Saint-Bardolains à découvrir ou à redécouvrir le patrimoine de la commune est distribuée dans les boites à lettres.

Nous rappelons que c’est dans cette publication, destinée exclusivement à la fête du patrimoine, que les élus de l’opposition ne peuvent avoir la possibilité de proposer un article.

Or, que constatons-nous : hormis la page centrale qui annonce les festivités, tous les autres articles contenus dans cette gazette concernent bien autre chose que la fête du patrimoine.

Quelques exemples :

  • Nos élus préparent la transition énergétique
  • Echangeons lors de la journée du patrimoine sur …… la bibliothèque
  • Réforme des rythmes scolaires
  • PLU : Quid des zones humides ?
  • La bibliothèque et ses nouvelles acquisitions
  • Le bilan des activités de l’année scolaire dans les écoles et différentes informations concernant les actions entreprises par le SIVU et qui rassemblent 22 personnes pour la journée du respect du sport et 7 jeunes filles pour les vacances à la mer !

La thématique de cette publication est pourtant : L’art de vivre à Saint-Baldoph

Qui peut se sentir concerné par le contenu de cette gazette ? Les élus de la majorité sans aucun doute.

  • A propos de la bibliothèque, pourquoi les coûts de ce projet ne sont-ils pas communiqués ?
  • A propos du PLU, quid de l’engagement de la municipalité d’informer les habitants des résultats des réunions de concertation avec les associations alors que la question de la préservation, de la mise en valeur du patrimoine et son avenir sont bien l’objet de ce débat.
  • Quant à la préparation de la transition énergétique par nos élus, nous ne pouvons qu’être dubitatifs. Si ceux-ci s’impliquent dans ce dossier à la mesure de leurs engagements dans les autres dossiers qui nous concernent, nous ne sommes pas sortis de la phase de transition … !

Bref, si l’on excepte les photographies où l’on retrouve toujours les mêmes personnes et les encarts publicitaires, le contenu informatif de la gazette est affligeant. Nous aurions pourtant dû nous y attendre car l’éditorial, signé par la commission information et communication annonçait : «  …le vécu des habitants, leur mode d’organisation et de coopération, leur aptitude à imaginer l’avenir, à réaliser les projets dans le but d’  « enchanter » la vie ne se livrent pas au premier coup d’oeil. »

Effectivement, même après observation attentive et relecture nous ne voyons toujours rien ! Nous confirmons qu’il ne se passe rien dans notre commune … !

.

h1

Bientôt la fête du patrimoine …

03/08/2013

Après deux éditions que la gazette nous vante comme particulièrement réussies, nous attendons la troisième, intitulée à « chacun son art de vivre », avec impatience.

Cette troisième fête du patrimoine prévoit l’invention « d’une centralité éphémère à Pré Martin pour pratiquer ensemble des disciplines artistiques, ludiques ou sportives. ». De plus, la municipalité vous invite à partager vos spécialités culinaires salées ou sucrées.

Pour notre part, et dans le cadre de notre appartenance au parc régional de la Chartreuse, nous vous invitons à prendre connaissance ou à retrouver un document intéressant sur le patrimoine Saint-Bardolain afin que chacun se sente citoyen de son territoire, de son terroir.

ETAT DES LIEUX PATRIMONIAL - SAINT-BALDOPH

ETAT DES LIEUX PATRIMONIAL – SAINT BALDOPH

Nous souhaitons sincèrement que cette journée du 15 septembre soit réussie même si, pour nous, fêter le patrimoine relève d’une autre logique.

Nous regrettons cependant que cet esprit de convivialité et de partage ne s’exerce qu’à l’occasion de cette journée du patrimoine. Bien d’autres sujets, autrement plus importants pour notre commune, auraient pu bénéficier de cet esprit d’ouverture.

.

h1

Utilisation de l’argent public

09/06/2013

Dans la page centrale de la gazette, on peut voir : « Réalisations 2012 et projets 2013 ». Nous ne reviendrons pas longuement sur ce sujet qui a déjà fait l’objet d’un certain nombre de nos articles.
Cependant, la manière dont sont présentées ces opérations ne permet pas toujours de connaître le coût réel supporté par la commune.

1) Travaux en mairie (appartements + accueil) :

  • Budget primitif 2012: 185 628 € TTC
  • Coût final : 175 000 € TTC + accueil 50 000€ TTC = 225 000 €.

Or, selon une décision modificative du budget votée le 3 septembre 2012 pour ces travaux en mairie :

  • Réalisé au 31 août : 182 660 € TTC
  • Reste à financer : 57 000 € TTC soit un total de 239 660 € TTC

Comprendra qui pourra …
Il faudra 15 ans pour que la commune amortisse ces travaux …. Seul un de ces appartements est loué !

2) Achat d’un nouveau local technique

  • Budget primitif 2012 : 746 000 € TTC
  • Coût final de l’opération 737 838 € TTC

A ce jour, les autres box ne sont toujours pas occupés … Une bonne opération pour qui ? Nous avions dénoncé le coût exorbitant de ce local !

3) Aire de jeu de Pré Martin

  • Budget primitif 2012 : 60 000 € TTC
  • Coût final de l’opération 56 500 € dont 20 000 € de subvention par la région et 18 250 € par Chambéry-Métropole au titre du CUCS
  • Coût pour Saint-Baldoph : 18 250 € TTC

4) Local sportif du Frainet

  • Budget primitif 2012 : 503 824 €
  • Coût de l’opération 575 000 € TTC (déduction à faire de la subvention de 68 000 € du conseil général FDEC ).

Nous sommes loin, loin, loin, des 375 000 € TTC annoncés lors du budget 2011 « à quelques louchées près ». Nous avions bien des raisons de nous inquiéter … !

5) Extension de la bibliothèque

  • Budget primitif 2012 : 100 000 €TTC.
  • Budget primitif 2013 : 250 000 € TTC.

A ce jour, aucune information supplémentaire sur le projet.
Aucune mention de la subvention accordée à l’association qui gère la bibliothèque et aucune information sur son coût de fonctionnement … !
Nous nous inquiétons, d’ores et déjà du coût final de l’opération.

Bilan de la fréquentation de la bibliothèque de Saint-Baldoph

  • 517 lecteurs ayant emprunté au moins un ouvrage dans l’année,
  • 13 135 document empruntés soit 10% de plus que l’année 2011.

A titre indicatif et sachant que Saint-Baldoph a deux fois plus d’habitants que la commune de Voglans (1 681 habitants), il aurait été intéressant de pouvoir comparer l’activité de ces services à la population.

Bilan de Voglans ( compte rendu du conseil municipal )

  • 363 inscrits dont 191 enfants de 0 à 15 ans et 172 de plus de 15 ans,
  • 130 jours et 450 heures d’ouverture au public sans compter l’accueil des classes des écoles,
  • 14 classes accueillies les mardis et jeudis
  • 1 600 heures de bénévolat et un budget de 6 000 €
  • 4 704 entrées soit 26% d’entrées supplémentaires par rapport à 2011.

En conclusion, un tableau synthétique reprenant chacune de ces opérations avec le coût prévisionnel, le réalisé et le coût final, les subventions à déduire et ces montants tous exprimés TTC ou HT, aurait été plus compréhensible par tous.

.

h1

La gazette de juin est parue !

03/06/2013

Comme nous vous l’avions annoncé, le Maire a effectivement jeté l’éponge et c’est la commission « information et communication » qui nous dispense un éditorial loin du ressenti que les habitants ont exprimé lors de la réunion publique du 12 mars.

En effet, on peut lire, que la « centralité » a fait débat mais c’est bien parce que le projet initial n’en faisait pas état.
Si débat il y a eu sur l’idée d’un centre village destiné à fédérer le territoire communal autour d’un espace vert, c’est bien l’opposition des participants à la réunion publique qui a mis la municipalité en demeure de revoir sa copie.
Depuis cette réunion, une concertation a été mise en place entre la commission d’urbanisme avec le cabinet PBR et les deux associations qui se sont manifestées. Nous attendons des édiles communaux une nouvelle réunion publique qui entérine le projet amendé s’il est conforme aux attentes de la population.

.