Archive for the ‘Elections’ Category

h1

Premier conseil municipal

30/03/2014

Vendredi 28 mars s’est tenu le premier conseil municipal issu des élections.

Olivier FAYN a remercié la population et a souhaité que la nouvelle équipe ne soit pas confrontée aux mêmes difficultés que celles qu’il a vécues.

La nouvelle équipe a ensuite procédé à l’élection du Maire et des adjoints.

Christophe RICHEL a été élu maire avec 22 voix sur 23.

Les adjoints sont les suivants :

Bernard CHEVALIER
Camille LAMY
Roland MITHIEUX
Fabienne PACCOUD
Christian REGAIRAZ

La liste des adjoints a été élue par 23 voix sur 23.

Le prochain conseil municipal se tiendra le vendredi 4 avril à 19h15. La composition de l’ensemble des commissions sera à l’ordre du jour.

.

Publicités
h1

Fin du mandat

24/03/2014

Nous ne parlerons plus désormais au nom de l’opposition.

Nous sommes cependant des citoyens attentifs à la vie de notre commune et nous ne manquerons pas de continuer à vous informer.

Patricia MERENDET et Georges ARHANCET

.

h1

Elections municipales

24/03/2014

Dimanche, les Saint-Bardolains ont choisi.

Nous avons un nouveau maire et une nouvelle équipe : celle de Christophe RICHEL et de 17 de ses co-listiers.

Pour compléter cette équipe : Jean-Jacques FRESKO et deux de ses co-listiers ainsi qu’Odile GRUMEL et Ludovic MOLIN.

La présentation de ce nouveau conseil municipal aura lieu ce vendredi 28 mars à 19h dans la salle du conseil en Mairie.

Nous souhaitons à l’ensemble de cette nouvelle équipe de réussir à faire ce qu’ils ont annoncé.

.

h1

Chassez le naturel , il revient au galop !

20/03/2014

Tous les Saint-Bardolains ont reçu dans leurs boîtes aux lettres les documents pour les élections de dimanche. Chacun aura été attentif à la lecture des professions de foi.
Quelle meilleure illustration des propos de Patricia Merendet dans sa lettre adressée aux Saint-Bardolains ce lundi !

La profession de foi de la liste « Construisons l’avenir »,  menée par Monsieur J.J FRESKO, nous donne la réponse. Nous voyons aujourd’hui, comme hier, la réalité de l’individu. Il n’a pas changé, toujours égal à lui même !

Nous avions fait, dans un article précédent, une réflexion sur sa gouvernance, telle qu’indiquée dans la brochure distribuée sans compter, et voilà le vrai FRESKO de retour !

Il écrit : «  les amis du maire qui le soutiennent jusqu’au bout » :
Monsieur FRESKO ne faisait-il pas partie des 22 qui ont été élus, avec ce maire en 2008 ? A l’évidence, la fidélité en amitié ne fait pas partie des valeurs du personnage.
Où sont-ils, ses amis à lui, ceux qui ont signé le tract qui leur a valu un rappel à la loi en juillet 2011 à échéance juillet 2014 ?
Monsieur FRESKO a mis en ligne, sur son site de campagne, le jugement du Tribunal Administratif concernant le recours sur le règlement intérieur du conseil municipal, en utilisant ce titre « le maire condamné ». Pourquoi quelqu’un qui dit prôner la transparence comme lui, ne met-il pas en ligne le rappel à la loi qui l’a sanctionné, parce qu’à ce jour, si des élus ont été sanctionnés ce sont bien ceux de son groupe démissionnaire.

Il écrit encore: « ceux qui ont étouffé tous les projets, toutes les initiatives, ceux qui ont asphyxié la vie municipale depuis 6 ans «
Nous lui rappelons à nouveau qu’il était élu et adjoint de mars 2008 à octobre 2010 au même titre que nous. Peut-il rappeler ce qu’il a produit ? Parce qu’à part semer la discorde, … personne ne s’en souvient !
Peut-il nous dire ce que nous avons étouffé ? Rien, pas même un contrat avec son employeur Bayard ! Non Monsieur FRESKO, nous n’avons rien empêché ! ni étouffé et encore moins asphyxié, sauf peut-être vos ambitions !

De telles affirmations nous interpellent, d’abord parce qu’elles ressemblent étrangement aux litanies de la majorité menée par Madame Cochet et aussi parce que, si Monsieur FRESKO avait suivi les affaires communales de décembre 2010 à aujourd’hui, il saurait que plus de 85 % des délibérations proposées par l’équipe majoritaire ont été validées à l’unanimité et à fortiori par notre groupe d’élus de la minorité. Mais où était-il donc lors de tous ces conseils municipaux ?

Quelqu’un qui prétend s’intéresser à la vie de sa commune devrait savoir cela.

Il écrit aussi: « poursuivre, pour six ans encore, la politique du maire sortant »
Comment pourrait-on poursuivre sa politique ?
Là encore, Monsieur FRESKO, devons-nous vous rappeler que des élections partielles provoquées par votre démission et celles de vos pairs ont permis à la liste de Pascal BERNARD, non pardon, celle de Catherine Cochet, d’accéder aux responsabilités communales en décembre 2010  avec une majorité totalement libre de décider !
Non vraiment, soyez sérieux, vous ne pensez quand même pas qu’après avoir voulu nous faire endosser votre incompétence, vous allez nous faire endosser celle du groupe qui a suivi ! Vous avez fait le choix de quitter le navire, assumez le !

Vous faites, de plus, le choix de conserver trois membres de cette équipe que vous taxez d’immobilisme.
Comment faire croire aux électeurs que maintenant tout va changer ?

Où étiez-vous Monsieur FRESKO pendant que nous planchions sur le PLU ?
Quelles ont été vos interventions lors des réunions publiques ?
Quel crédit accorder à un discours émaillé d’attaques personnelles ?
Pensez-vous tromper la population ?
Croyez-vous qu’une campagne de communication omniprésente masque la vacuité de vos propositions ?

Vous écrivez enfin :« nous connaissons tous les dangers qui guettent aujourd’hui Saint- Baldoph … »

Le plus grand danger pour Saint-Baldoph aujourd’hui, Monsieur FRESKO, serait que vous soyez maire.

.

h1

Réunion publique de « Construisons l’avenir ! »

02/03/2014

Vendredi 28 février s’est tenue à la salle Pré Martin la première réunion publique pour les prochaines élections municipales.

Les personnes présentes n’ont pu avoir qu’une vision partielle de la liste puisque plusieurs candidats manquaient à l’appel. Après l’introduction de Jean-Jacques FRESKO et la présentation individuelle des candidats, nous avons été attentifs à la présentation du programme de cette liste.

De nombreux projets ambitieux nous ont été énumérés, mais les questions sur leur financement posées par l’auditoire n’ont pas reçu de réponse très explicite. Cependant, dans la brochure généreusement distribuée aux Saint-Bardolains, nous pouvons lire que le financement de ces coûteux projets sera réalisé sur plusieurs décennies par un recours à l’emprunt et des subventions publiques.
Dans un contexte où les subventions publiques diminuent et où les collectivités territoriales doivent assumer des charges de plus en plus nombreuses, nous nous interrogeons sur le réalisme de telles propositions.

Pour ce qui est de la « gouvernance » de la commune, il est dit, dans la même brochure : « Les années écoulées ont conduit à une situation burlesque où le Maire, cramponné à son siège, n’a plus de majorité depuis 5 ans ! Il faut de toute urgence – remettre la Mairie en marche- . »
Pour nous, ce qui est burlesque, c’est que le même Jean-Jacques FRESKO, élu en 2008 avec ce Maire, adjoint et chef de file d’une majorité contestataire n’ait trouvé comme solution que de démissionner et ainsi trahir la confiance des habitants qui l’avaient élu. Quelle crédibilité a-t-il aujourd’hui pour donner des leçons de gouvernance ?

Nous, élus de l’opposition, avons fait face, contre vents et marées, derrière notre Maire élu démocratiquement et avons accompli notre mandat par respect pour les électeurs et le mandat qu’ils nous ont confié.

Au cours de cette même réunion, Christophe RICHEL, tête de liste de « Agir pour Saint-Baldoph », interpellé par Monsieur FRESKO a déclaré qu’il partageait 85 à 90% des propositions proposées ce soir-là. Nous nous interrogeons, devant une si belle unanimité, sur l’intérêt d’avoir deux listes !

Nous, nous pensons que les Saint-Bardolains qui s’intéressent à la vie de leur commune sauront faire la différence entre les discours, les compétences, les vrais engagements et ceux qui les tiennent ou pas et la faisabilité des propositions.

h1

La campagne électorale est lancée

02/03/2014

Samedi, les habitants de Saint-Baldoph ont trouvé dans leur boîte aux lettres la troisième liste des candidats à l’élection municipale : « SAINT-BALDOPH … DEMAIN » , conduite par Odile GRUMEL.

Ludovic MOLIN, conseiller  sortant, qui était l’un des rédacteurs de notre blog des élus de l’opposition, ne co-signera plus désormais les articles de celui-ci.

.

h1

La magie de Noël : « Christophe RICHEL aux municipales »

31/12/2013

En pleine trêve des confiseurs et alors que chacun se disposait à passer à table en famille, un article dans le DL du 24 décembre a éclairé notre réveillon. Tels les rois mages, nous apprenons qu’une équipe est en route pour donner un nouveau sens à la vie municipale.

Quelle heureuse nouvelle ! Après avoir accueilli, en 2010,  une équipe médicale au chevet de notre commune malade, nous attendons avec impatience la venue de ces nouveaux sauveurs. Malheureusement, toujours dans ce même article nous apprenons que l’équipe n’est pas encore finalisée. Vivement que le voile se lève !

La photo qui accompagne l’article est flatteuse. Qui n’aurait pas envie de suivre un tel homme, décidé, flamboyant, la chevelure au vent et le regard conquérant ? Il nous affirme vouloir se mettre au service de tous les Saint-Bardolains. Comment pourrions-nous en douter alors qu’il a pris la présidence d’une association qui défend les propriétaires fonciers et qu’il est porteur de mémoire et d’avenir pour Saint-Baldoph ?

Que n’a-t-il pu réaliser pour la commune entre 1995 et 2008, ses deux précédents mandats ? A quels projets allons-nous pouvoir nous identifier ?

.