h1

La dernière gazette de cette mandature … (2)

16/03/2014

Plat de résistance : Le PLU

On nous avait annoncé, après un travail que certains ont décrit comme très important et deux réunions publiques plus tard, l’arrêt de ce PLU. Or, il n’en sera rien malgré de nombreuses annonces dans les gazettes successives et les informations distribuées dans les boîtes aux lettres.

Pour rappel :

  • Mars 2011 dans la gazette N°8, on peut lire sur la double page centrale : « Le PLU est relancé ».
    L’équipe en charge de l’urbanisme n’aurait pas dû le lancer si loin … on l’a perdu de vue !
    .
  • Décembre 2011 dans la gazette N°11, en page 2, on peut lire « Le PLU en bonne voie » … de garage sans doute.
    .
  • Novembre 2013 – information municipale distribuée dans les boîtes aux lettres et disponible sur le site de la Mairie : « Concertation PLU ».
    En première page on peut lire « Il reste maintenant à valider le projet de PLU en conseil municipal afin que l’enquête publique puisse démarrer. Il reviendra au conseil municipal d’entériner ou non le PLU ». Nous savons maintenant que c’est NON
    .
  • Mars 2014 dans la gazette N°20, on peut lire en page 7 dans la rubrique Des projets, des actions en cours « le PLU est à ce jour en phase de finalisation mais demande une recherche importante de documents. Généralement l’élaboration d’un PLU suppose au moins cinq années : or, nous rappelons que nous sommes arrivés à la Mairie en janvier 2011. »
    Ce PLU n’est décidément pour cette équipe municipale, ni un projet, ni une action en cours, même pas au long cours.

Nous, élus de l’opposition, vous avions déjà informés que l’ensemble des documents nécessaires à l’arrêt du projet étaient à la disposition des élus de la commission en charge de ce dossier depuis plusieurs semaines. Alors, il faut chercher d’autres excuses.

Peut-être que l’insistance, voire le harcèlement sur la commission d’urbanisme pour que ce PLU n’aboutisse pas, par une association porteuse de mémoire et d’avenir ou par des habitants de la commune aujourd’hui candidats déclarés aux municipales ont eu raison de la détermination farouche de la commission d’urbanisme à aller au bout de ce dossier.

Monsieur Pascal BERNARD en charge de ce dossier n’a sans doute pas eu le temps de rechercher les documents nécessaires à la finalisation de ce dossier, trop occupé à faire campagne pour un prochain mandat.

Le 20 septembre 2013, une réunion publique sous la bannière « PLU rien ne va PLUS » conduite par Christophe RICHEL faisait signer aux participants une pétition pour s’opposer à ce projet. Que penser maintenant de ce que l’on peut lire sur un tract de campagne d’ « Agir pour Saint-Baldoph » : Ajuster et valider le Plan Local d’Urbanisme : nous poursuivrons le travail effectué.
Ce revirement ne serait-il motivé que par des considérations électoralistes et quel crédit apporter à ces déclarations ?

Les Saint-Bardolains ne sont pas dupes !

.

Publicités