Archive for décembre 2013

h1

La magie de Noël : « Christophe RICHEL aux municipales »

31/12/2013

En pleine trêve des confiseurs et alors que chacun se disposait à passer à table en famille, un article dans le DL du 24 décembre a éclairé notre réveillon. Tels les rois mages, nous apprenons qu’une équipe est en route pour donner un nouveau sens à la vie municipale.

Quelle heureuse nouvelle ! Après avoir accueilli, en 2010,  une équipe médicale au chevet de notre commune malade, nous attendons avec impatience la venue de ces nouveaux sauveurs. Malheureusement, toujours dans ce même article nous apprenons que l’équipe n’est pas encore finalisée. Vivement que le voile se lève !

La photo qui accompagne l’article est flatteuse. Qui n’aurait pas envie de suivre un tel homme, décidé, flamboyant, la chevelure au vent et le regard conquérant ? Il nous affirme vouloir se mettre au service de tous les Saint-Bardolains. Comment pourrions-nous en douter alors qu’il a pris la présidence d’une association qui défend les propriétaires fonciers et qu’il est porteur de mémoire et d’avenir pour Saint-Baldoph ?

Que n’a-t-il pu réaliser pour la commune entre 1995 et 2008, ses deux précédents mandats ? A quels projets allons-nous pouvoir nous identifier ?

.

h1

La dernière gazette

29/12/2013

Enfin, on arrive au bout !

La gazette de Noël est fidèle à toutes les autres, dans l’esprit et dans la lettre. Des informations municipales ? … Que nenni ! Une double page sur la forêt et ses bienfaits, un retour sur la fête du patrimoine et une sur les élections qui se dérouleront cette année. Rien que du local, de l’authentique, du Saint-Bardolain !

Un petit article a cependant attiré notre attention : Droit de réponse à l’information municipale « Concertation PLU » en page 2.

Notre première remarque concernant cet article : visiblement l’association ADPF « Porteurs de mémoire et d’avenir pour Saint-Baldoph », portée par Christophe RICHEL a droit à plus de considération de la part de la majorité municipale que les élus de l’opposition qui n’ont, eux, pas droit de réponse à leurs questions diverses.

Notre deuxième remarque : la majorité municipale fait la part belle à cette association qui a tout fait pour que ce PLU n’aille pas à son terme. Pourtant, on aurait pu penser que cette association, qui ne fait que défendre des intérêts particuliers, allait à l’encontre de ceux défendus par la municipalité en charge de l’intérêt collectif ! Qu’en penser sinon que finalement ils défendent les mêmes intérêts ?

Notre troisième remarque : seule la Commission Information et Communication a pris la responsabilité d’évoquer l’idée d’un consensus et uniquement sur les zones de Pré Martin et de Saint Grat. Cela remettrait donc en cause l’intégralité de ce projet ? Quelle est la position de la commission d’urbanisme conduite par Pascal BERNARD ? Y aurait-il des difficultés de communication entre les deux commissions ? Comment se fait-il que le Maire n’ait pas signé cette information municipale ?

Notre dernière remarque : quel est l’avenir de ce PLU ?  La prochaine équipe municipale aura-t-elle le courage de porter ce projet et avec quels intérêts ou celle-ci bottera-t-elle en touche à nouveau pour en laisser le soin à l’intercommunalité ?

Combien les Saint-Bardolains devront-ils encore payer ?

Lors des prochaines échéances électorales qui s’annoncent, il vous appartiendra, Saint-Bardolains, de déterminer ce que vous voulez pour votre commune afin de bien choisir ceux qui porteront vos projets.

.

h1

Deux ans … !

23/12/2013

Notre blog, dont le premier article date de décembre 2011, continue de vous informer le plus précisément possible sur ce qui se passe dans notre commune.

Nous souhaitons à tous les Saint-Bardolains de bonnes fêtes de fin d’année et nous leur présentons nos meilleurs vœux pour 2014.

Et puisque nous sommes à l’heure des vœux, que cette nouvelle année soit l’occasion d’un vrai changement : davantage de respect, d’écoute, de prise en compte de l’intérêt public, de partage de vraies valeurs, de bienveillance, de solidarité et d’attention à tout ce et à tous ceux qui nous entourent.

.

2014.

h1

Petit … Mesquin … Minable … Pitoyable … !

03/12/2013

Voilà ce que l’on peut dire à l’issue du conseil municipal du 2 décembre !

Les questions diverses n’ont pas été inscrites à l’ordre du jour parce qu’elles sont arrivées par mail en Mairie le lundi précédent certes mais … après le départ des agents territoriaux !

Cela signifie-t-il que les mails qui parviennent après la fermeture des bureaux ne sont jamais traités ?
Alors, nous comprenons mieux pourquoi les usagers n’ont pas de réponse à leurs nombreux courriers ou que celles-ci ne leur parviennent qu’à la Saint GLIN GLIN ?

Cela signifie-t-il que nos élus ont les horaires de travail des agents territoriaux ?
Alors, nous comprenons mieux pourquoi il ne se passe jamais rien à Saint-Baldoph.

Cela signifie-t-il que les élus de la majorité ne sont pas passés en mairie entre le 25 novembre et le 2 décembre ? Nous nous en doutions, compte tenu de l’état d’avancement des dossiers en cours.

Cela signifie-t-il que les élus de la majorité ne connaissaient pas la teneur des questions diverses ?
Nous avons du mal à le croire parce que les questions diverses ont été publiées sur ce blog le 24 novembre. Or, un certain nombre des élus de la majorité sont des fidèles abonnés à notre blog, et ce depuis sa création ! Normal, pour avoir des informations complètes et objectives, ils savent où les trouver !

Bien évidemment, la réponse est NON à toutes ces questions. D’autant que le film des conseils, et celui-ci en particulier, montre bien que tout était planifié : la sortie grégaire voir moutonnière de l’ensemble des élus le prouve. Qui dans le rôle de Panurge ?

En fait, voilà la preuve de la trouille, la frousse, les pétoches, les foies, les chocottes de nos élus face à leurs responsabilités.

Ils nous avaient déjà montré leur incompétence, leur absence d’ambition et de vision, d’engagement pour la commune; ils viennent de faire la preuve qu’il n’ont pas non plus de cou …rage.

.

h1

Parole confisquée … Démocratie bafouée … !

03/12/2013

Ce soir, la censure a encore frappé !

Les questions diverses, transmises le lundi précédent ce conseil comme demandé, et dont vous avez eu la primeur sur ce blog, n’ont pas été inscrites à l’ordre du jour ! Et ça n’est pas la première fois !

Comment peut-on faire confiance à des élus, qui prétendent être à l’écoute et au service de la population et qui adoptent un tel fonctionnement ?

Ce que nous avons vécu ce soir à la fin du conseil municipal est INACCEPTABLE.

BRAVO LA TRANSPARENCE ET LE RESPECT DE LA DEMOCRATIE !

Saint-bardolains, réveillez-vous, allez vous continuer à cautionner ces individus ?

Pascal BERNARD, adjoint à l’urbanisme en charge du PLU
Jean-Paul BESSON, adjoint aux travaux
Catherine COCHET, 1ère adjointe, chargée de l’information et de la communication
Marie-Claude CLARET, adjointe aux affaires scolaires
Josette DUPRAZ, adjointe aux sports et à la vie associative
Olivier FAYN, Maire de Saint-Baldoph
Michèle GAZZETTA, élue
Laurent GIRARD, élu
Gilles GRANGER, élu
Emmanuel De GUILLEBON, élu
Christian JOLY, adjoint aux finances
Michel LACROIX, élu
Mireille MARCHETTI, élue
Bernadette REYNAUD, élue
Geneviève TOURETTE, élue

Encore une fois, ce conseil municipal a évité les questions d’importance, préférant consacrer son peu d’énergie à des questions de peu d’intérêt.

Si les élus de l’opposition n’avaient pas fait entendre leur voix, la majorité aurait, par exemple, abandonné les pénalités de retard à l’encontre de l’entreprise qui a saboté la réfection des appartement de la Mairie. Le conseil a finalement consenti à faire respecter les clauses du contrat par l’entrepreneur et le maitre d’ouvrage. Il est dommage que le responsable du suivi des travaux M. Jean-Paul BESSON ne se soit pas senti davantage concerné.

Il est bien évident que nos questions dérangent :

  • Comment parler du PLU alors que la commission d’urbanisme ne s’est pas réunie depuis le mois de septembre ?
  • Comment penser que le PLU arrive à son terme alors que le frère de la première adjointe, Catherine COCHET, est membre fondateur de l’association qui fait signer une pétition pour l’abandon de ce projet ?
  • Que penser de la modification du terminus du bus de la STAC, sans aucune concertation avec les habitants, malgré la pétition des usagers qui se trouvent en difficulté parce qu’un intérêt privé à prévalu sur l’intérêt collectif ?
  • Que penser du mécontentement occasionné par le réaménagement du parking des écoles qui a déjà coûté plus de 50 000 € ?
  • Comment expliquer la fuite de nos agents territoriaux vers d’autres horizons ?
  • Qu’en est-il de la bibliothèque ?
  • Qu’attendre de la réforme des rythmes scolaires ?

Nous ne lâcherons rien, n’en déplaise à certains, nous voulons obtenir des réponses claires à des questions bien légitimes.

.

h1

Compte rendu du CM du 2/12/2013

02/12/2013

Ordre du jour et résultats des votes

  • 1 – Adoption de l’entretien individuel annuel pour les agents :
    Vote à l’unanimité
  • 2 – Mandatement du Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale de Savoie afin de conclure une convention de participation dans le domaine de la Prévoyance :
    Vote à l’unanimité
  • 3 – Participation de la commune à la garantie « maintien de salaire » :
    Vote à ‘unanimité
  • 4 – Autorisation à Monsieur le Maire à signer une convention avec la commune de Challes Les Eaux pour mise à disposition de son Relais Assistantes Maternelle à raison de 8 heures par semaine (effet au 1er janvier 2014) :
    Vote à l’unanimité
  • 5 – Adoption de la convention d’échange de terrain avec Mr. Cordey (travaux d’aménagement piétonnier de la route d’Apremont) et l’acte notarié :
    Vote à l’unanimité
  • 6 – Autorisation au Maire de signer la Convention « plan d’action en faveur des zones humides de Chambéry métropole » :
    Vote à l’unanimité
  • 7 – Mise à disposition d’un broyeur de végétaux par Chambéry métropole :
    Vote à l’unanimité
  • 8 – Autorisation à Monsieur le Maire de signer une convention avec l’Association « chats libres » de Chambéry :
    Vote à l’unanimité
  • 9 – Délibération comptable : intégration du résultat 2012 :
    Vote à l’unanimité
  • 10 – Proposition d’abandon de tout ou partie des pénalités de retard pour l’entreprise ECORA (travaux de rénovation des deux appartements du premier étage de la Mairie) :
    Proposition rejetée : il est décidé de faire appliquer les clauses du marché.
    Vote à l’unanimité
  • 11 – Validation des tarifs pour la location des jardins communaux :
    Vote à l’unanimité
  • 12 – Décision modificative de budget (ski de fond école et immersion) :
    Point annulé par Monsieur le Maire en début de séance sans aucune explication
  • 13 – Modification des emplois : suppression d’un poste de rédacteur et création d’un poste d’adjoint administratif. :
    Vote à l’unanimité

.