h1

Réponse des élus majoritaires aux questions diverses du CM du 30/9/2013

04/10/2013
  • Convention de la commune avec les utilisateurs de locaux : ces conventions sont-elles à jour et pour quelles associations ?
    Les conventions signées concernent le Club des Chênes, le football club, l’haltérophilie, l’ACCA; ces conventions ont été signées en 2010 et sont reconduites tacitement. Mme DUPRAZ précise que celle de l’haltérophilie n’a pas été retrouvée mais qu’elle a été archivée quelque part.

Nous nous étonnons que ces conventions n’aient pas été réactualisées dans la mesure où l’utilisation des locaux communaux n’est plus celle de 2010. Quant à la convention égarée, il était effectivement nécessaire d’opérer des travaux pour un meilleur archivage des documents … Les propos tenus par Mme DUPRAZ étaient quasiment inaudibles.

  • Lotissement des Clarines : quelle réponse a été donnée à ces usagers par la municipalité (lettre distribuée lors du conseil municipal du 22 juillet) ?
    Une décision a été prise par la municipalité il a un moment, oralement, mais Mr. le Maire refuse de commenter cette décision en public.

Nous ne pouvons donc vous apporter des éclaircissements sur ce mystère qui reste entier à ce jour.

  • Vidéosurveillance : Où en est l’installation? Qui sera le référent communal en charge du suivi de cette installation?
    Le dossier a été transmis, après le choix du prestataire, à la Préfecture pour validation et est en attente de l’octroi des subventions. C’est Eric BLANC qui sera le référent communal sur cette opération. Mme MARCHETTI suggère d’installer une caméra près de la bibliothèque parce que les jeunes squattent à cet endroit et occasionnent des dégâts (feux de poubelles, tags …). Mr. BESSON lui rappelle que ce n’est pas ce qui était prévu initialement et que le choix des emplacements des caméras a été décidé sur les conseils de la gendarmerie.
  • Bibliothèque : où en est le projet ? Qui a décidé de l’information au public lors de la journée du patrimoine ? Quels sont les résultats du sondage fait auprès de la population.
    Mme COCHET précise que c’est la Commission Information et Communication qui a pris la décision de faire cette information et ce questionnaire lors de la journée du patrimoine, comme annoncé dans la gazette.

Ce rappel strict des faits interroge toujours sur la position de la Commission Information et Communication au sein du conseil municipal. Le problème d’éthique demeure, la soit-disant concertation de la population n’est qu’un prétexte pour valider un projet qui ne soulève manifestement pas l’enthousiasme. Quant aux résultats du questionnaire, il nous sera transmis ou pas comme d’habitude !

  • PLU : Où en est le projet ? Quand et comment la commune informera-t-elle la population des dernières évolutions, comme convenu lors de la dernière réunion de travail avec les associations ? Quel est son coût final ? Rappel de la procédure et calendrier prévisionnel ?

Des explications pour le moins très embrouillées maintiennent toujours le flou quant à la procédure et au calendrier. La finalisation de ce PLU ne semble pas d’importance aux yeux des porteurs du projet. Cependant, nous avons appris que le coût final sera celui annoncé soit 53 000€ HT. Cela ferait très cher pour un projet qui n’aboutirait pas. Mais cette fois encore, promesse est faite d’informer la population sur les changements apportés au projet depuis la dernière réunion publique. Cette information se ferait par le biais du site de la mairie et peut-être par courrier. Mr BERNARD a indiqué que lorsque tous les documents seront réunis on pourrait espérer l’arrêt de ce PLU fin octobre par décision du conseil municipal.

Nous attendons, sans trop y croire, une information claire, objective et compréhensible par tous dans les meilleurs délais.

  • Modification des rythmes scolaires : quel échéancier de la mise en oeuvre de cette réforme et information sur son coût prévisionnel.
    Une réunion est programmée le 8 octobre; un projet d’organisation doit être transmis aux services académiques en Novembre. Le coût de cette mise en oeuvre est de 30 000€ environ mais Mme CLARET précise que c’est difficile à dire !

On peut se questionner, là encore, sur la mobilisation des élus et leur volonté à engager une réflexion et un travail sur ce sujet.

  • Permis de construire : récapitulatif de l’année 2013
    Pascal BERNARD a remis le document récapitulatif des permis de construire 2013 et nous l’en remercions.

.

Publicités