h1

La bibliothèque

19/09/2013

Sur l’affiche « Projet d’agrandissement » on peut lire :

« Il permet de satisfaire les souhaits des bénévoles qui ont été associées au projet tout au long de son évolution. »

(cliquer sur les images pour zoomer)

IMG_1043

Image1

Nous ne reviendrons pas sur la prise en compte des souhaits des bénévoles mais on peut déplorer que ce projet daté du 20 juin 2013 n’ait été porté à la connaissance du conseil que le 22 juillet en séance publique.

  • Quelle commission municipale a travaillé sur ce projet ?
  • Qui en est le porteur ?
  • Comment penser que ce projet soit adopté en l’état par le conseil alors que son coût est largement supérieur à la ligne budgétaire qui lui était allouée?

Si le projet avait été adopté, alors on aurait pu penser que le conseil n’est que la chambre d’enregistrement des souhaits de bénévoles proches de certains de ses membres. Le 22 juillet, une vraie discussion s’est engagée et la décision de la majorité des élus a été de revoir cette copie. Nous ne pouvons que nous en féliciter.

Toujours sur l’affiche on peut encore lire:

Image2

Ce projet a été porté, conçu et finalisé par certains élus de la majorité municipale qui ne s’attendaient pas à ce qu’il soit retoqué en séance publique. Pour la première fois, des élus de cette même majorité municipale ont fait entendre une voix discordante. L’expression de la démocratie verrait-elle enfin le jour à Saint-Baldoph ? Si nous approuvions l’intérêt de ce questionnaire à la population avant la présentation du projet, ne réduit-il pas aujourd’hui la responsabilité des élus? Dans le domaine sportif on pourrait appeler cela un passage en force !

Enfin, sur cette même affiche on peut lire :

Image3

« Si le projet est abandonné, la commune perdra une subvention de 100 000€ »

Là encore, quel incurie de l’argent public. Ne vaut-il pas mieux « perdre » 100 000€ de subvention que nous n’avons pas, plutôt que de dépenser 418 000€ HT d’argent que nous pourrions allouer à des opérations plus urgentes et indispensables comme la réfection des écoles ?

Effectivement « Votre avis nous intéresse ».

.

Publicités