h1

La bibliothèque … Copie à revoir !

23/07/2013

C’est le point 2 inscrit à l’ordre du jour du conseil municipal qui aura monopolisé les débats pendant plus d’une heure : l’agrandissement de la bibliothèque.

Le coût du projet n’a été communiqué aux élus que quelques minutes avant le début de la séance !

Comment, dans ce cas, autoriser le maire à déposer un permis de construire sur la base de documents aussi succincts ( voir ici ) et avec un coût annoncé de 418 000 € HT pour un premier projet et un coût de 359 000 € HT pour un deuxième alors que la ligne budgétaire allouée à ce projet est de 250 000 € ?
La discussion s’est engagée sur l’opportunité d’agrandir la bibliothèque dans les proportions des projets ou de les revoir à la baisse. Lors d’un tour de table, chacun a pu s’exprimer. Il en est ressorti une majorité favorable à une extension de la bibliothèque dans le cadre de l’enveloppe budgétaire votée en avril, soit 250 000 €.

Pour ce qui est du financement de cet agrandissement, les inconditionnels ont proposé de transférer d’autres lignes budgétaires sur ce projet comme les 200 000 € destinés au local de l’haltérophilie, d’autres encore d’engager les dépenses coûte que coûte en disant : « On ne sera plus là ! ». Monsieur Christian Joly, adjoint aux finances, a rappelé à l’assemblée que le budget avait été voté en avril avec des priorités et des enveloppes définies et que ces propositions le remettaient en cause.

Au-delà du montant de cette réalisation, des questions restent sans réponse :

  • A quelle étude de besoins ou à quelle ambition ce bâtiment répond-il ?
  • Comment justifier le doublement de la surface avec l’installation d’une cuisine, de deux sanitaires alors qu’il en est prévu à l’extérieur ?
  • Quel sera le statut de cet espace : bibliothèque municipale ou gérée par une association ?

Au-delà de la construction de ce bâtiment, aucune indication sur son coût pour la commune : agencement, fonctionnement, entretien, personnel, renouvellement du fond, etc … !

Compte tenu de toutes ces incertitudes, il a été décidé que le projet soit revu et re-présenté ultérieurement en conseil municipal.

.

Publicités