h1

Du rififi autour du PLU !

10/02/2013

Vendredi 1er février, une réunion publique invitait l’ensemble des propriétaires de foncier à se réunir afin de créer une association de défense de leurs intérêts.

Une quarantaine de personnes a répondu à cette invitation de Gilbert BLANCGabriel PROVENDIE et Christophe RICHEL. Cette association a pour objectif de défendre la propriété privée « bafouée » par les « décisions arbitraires des collectivités publiques » (corridors biologiques, zones humides, …).

Lors de cette réunion, nous avons appris que ces propriétaires ont déjà été reçus par les élus en charge de l’élaboration du PLU et qu’ils ont déjà fait valoir leurs revendications personnelles. Nous avons été surpris de l’intervention de l’élu chargé de l’urbanisme, Pascal BERNARD, qui a fait état, pendant la réunion, de courriers de la SAFER adressés à la municipalité.

On peut s’interroger sur la position de certains de nos élus.
En effet, alors qu’un certain nombre d’habitants attendent toujours d’être reçus par la commission en charge du PLU, d’autres y ont déjà fait valoir leurs intérêts privés. Y aurait-il des citoyens privilégiés ?
Comment ceux qui ne sont pas propriétaires de foncier sur la commune peuvent-ils se faire entendre ?
Qui défend l’intérêt collectif et le respect des règles et des normes ?
Quel crédit accorder aux décisions qui seront prises ultérieurement pour ce qui concerne le PLU, si certains des porteurs de ce projet cautionnent ces réunions?

L’élaboration d’un PLU est certes une affaire technique complexe qui demande un lourd travail de réflexion à ceux qui en ont choisi la charge. Cependant, ce PLU doit défendre l’intérêt de tous, afficher de l’ambition et une vue prospective de l’avenir de notre commune. Les promoteurs de ce projet se doivent d’être à l’écoute des inquiétudes et des interrogations de tous, d’agir dans la transparence, avec le souci d’une information claire et objective.

Mieux un projet est partagé et plus il prend de valeur.

.

Publicités