Archive for décembre 2012

h1

Participation aux commissions

31/12/2012

Dans la gazette de Noël on peut lire : « Nous suggérons aux élus de la minorité de participer au travail des commissions qui préparent les décisions pour obtenir les informations auxquelles ils peuvent légitimement prétendre et faire du mandat qu’ils ont choisi de conserver fin 2010 un instrument de travail plutôt qu’un outil de sape systématique des efforts de ceux qui sont aujourd’hui en charge des responsabilités communales. »

Certains ont la mémoire courte, petit rappel des faits :
Lors du premier conseil municipal, notre groupe a été écarté de toutes les délégations que nous avions alors que la fameuse démocratie participative aurait voulu que nous en conservions un tiers, correspondant à notre représentation. Ainsi, la charge des responsabilités communales aurait été mieux partagée. A l’issue de ce même conseil, nous avons été apostrophés violemment dans le couloir par quelques nouveaux élus qui nous ont fermement conseillé de démissionner.

Conformément au mandat qui nous a été confié par la population en 2008, nous avons souhaité poursuivre notre travail au service des Saint-Bardolains. L’attitude des nouveaux élus nous a contraint à nous déterminer dans l’opposition.
Et contrairement à ce qui vous est dit, l’un d’entre nous, Ludovic Molin, participe activement aux travaux d’une commission communale et de Chambéry-Métropole. Ludovic Molin a d’ailleurs le regret de constater que son co-équipier de la majorité n’a participé qu’à quelques réunions du début et que depuis un an il est seul à débattre de problématiques qui intéressent l’avenir de notre commune…..

Question de légitimité
C’est l’expression des suffrages exprimés en 2008 qui nous donne toute légitimité à obtenir des informations sur les affaires de la commune et non une éventuelle participation aux commissions.(article 2121-13 du CGCT, code général des collectivités territoriales)

Instrument de travail
Nous rappelons que plus de 80% des délibérations soumises au conseil municipal ont été adoptées à l’unanimité. Où est la sape systématique ? Qui se pose en victime?

Nous ne donnons pas, à l’évidence, le même sens au mot DEMOCRATIE. Nous pensons que dans un système démocratique il est sain d’avoir une opposition qui soit un contre pouvoir, permettant à la majorité de justifier ses choix en toute transparence et de ne pas considérer qu’elle est dans la toute puissance. C’est le sens que nous donnons à nos interventions en conseil municipal par les questions que nous posons et auxquelles légitimement nous souhaitons avoir de vraies réponses. Nous sommes soucieux des deniers publics et nous voulons que les choix opérés soient conformes aux voeux et à l’intérêt de tous les habitants de notre commune.

.

h1

Tout ce qui est excessif est insignifiant : Nous sommes d’accord … !

30/12/2012

Nous persistons et signons l’intégralité de notre article dans la gazette.

Jamais il ne nous a été signifié que la gazette consacrée à la journée du patrimoine excluait l’espace de l’opposition.

Si nous saluons les artistes mis à l’honneur lors de cette journée, il n’en reste pas moins que l’éditorial de la dite gazette, de même que la réponse qui en est faite dans celle de décembre, en page centrale, relève d’une logorrhée verbale prétentieuse et prétendument littéraire.

Quant au blog, on nous affirme qu’il ne permet aucune interaction et aucun commentaire. C’est une affirmation qui n’engage que ceux qui l’écrivent : chacun peut y aller de son commentaire mais nous attendons toujours ceux de la majorité.
Qu’attend le groupe des seize pour ouvrir son propre blog ? Peut-être serait-t-il plus nourri que le site pitoyable de la mairie ! La commission information et communication a donc de quoi faire pour informer la population : alimenter l’agenda, mettre à jour les photos, informer sur les travaux en cours … afin que chacun exerce son propre jugement.

Cette page centrale de la gazette aurait pu être utilisée pour expliquer à la population :

  • les causes du retard de la livraison des locaux sportifs du Frainet et les frais occasionnés,
  • les raisons de l’abandon de la subvention de 235 000€ octroyés par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) pour l’extension de la halte-garderie,
  • la justification de l’agrandissement de la bibliothèque en utilisant les fonds du CUCS (Contrat Urbain de Cohésion Sociale) destinés aux quartiers défavorisés tels Pré-Rond et l’Espinier,
  • la lenteur de l’installation des agents administratifs dans les nouveaux locaux de l’accueil de la mairie,
  • un seul compteur d’eau pour les deux appartements situés au dessus de la mairie,
  • La mise en veille de l’association Saint-Baldoph-Evenement jusqu’aux prochaines élections,
  • L’état d’avancement du PLU ….

L’important pour tous c’est l’information claire, transparente et objective plus que les insinuations mensongères et les petites phrases assassines.

.

h1

Trop c’est trop : Nous sommes bien d’accord … !

29/12/2012

La gazette de décembre est arrivée mais la trêve des confiseurs n’aura pas lieu.

Nous remercions solennellement l’équipe en place de nous avoir ouvert un espace sur la gazette en rappelant que dans les communes de moins de 3500 habitants, ce n’est pas une obligation. Comme si la démocratie et la liberté d’expression dépendaient de la taille de la commune … !

Mais cette liberté d’expression a été reléguée, pour la journée du patrimoine, sans que nous n’en ayons été informés avant ou après la mise en page et la parution de la gazette !

Cet espace qui nous est offert est destiné à « permettre la confrontation d’idées » nous dit-on : Nous aurions pu penser avoir une réelle liberté dans l’utilisation de cet espace mais encore une fois chacun de nos articles est détourné au profit d’une critique systématique qui ne relève en aucun cas de la démocratie participative tant vantée.
Nous pensons effectivement que la gazette n’est pas destinée à faire état de querelles intestines ou d’être un instrument de publicité pour la majorité municipale mais bien à délivrer de l’information sur les affaires de la commune et, donc, au service de TOUS.

On peut lire que des « attaques émaillent désormais les séances du conseil municipal »: Qui attaque qui ? Où est la promotion de cette démocratie participative tant ressassée ?

On peut lire aussi à propos de ce blog qu’il est « non contradictoire et fermé aux commentaires » : difficile à croire quand jamais aucun membre de la majorité n’a osé contacter notre blog.
Pourquoi attendre d’en faire le procès dans la gazette et non pas lors des conseils municipaux ? A-t-on peur de nos réponses en public?

Nous ne nous sommes jamais posés en victimes, comme on veut vous le faire croire, mais bien en tant que groupe d’opposition aux élus majoritaires. N’en déplaise à certains, nous proposons aux Saint-Bardolains qui le souhaitent une autre information régulière et en temps réel sur les affaires communales et, contrairement à la gazette municipale, notre blog ne vient pas grever les deniers publics.

.

h1

Joyeux anniversaire !!!!

18/12/2012

Notre blog a 1 an.

Le 13 décembre 2011 naissait notre blog dont l’ambition affichée est de rendre compte et d’informer la population sur les affaires communales.

Depuis un an, de nombreux Saint-Bardolains ont manifesté leur intérêt pour les articles que nous publions régulièrement.

Cet intérêt nous conforte dans notre action et 2013 nous trouvera aussi engagés et déterminés pour faire valoir des valeurs de transparence au service d’une réelle démocratie éclairée.

Nous profitons de cet anniversaire pour présenter à l’ensemble des Saint-Bardolains ainsi qu’à tous ceux qui oeuvrent pour notre commune nos voeux de bonheur, de santé et de prospérité pour eux-mêmes et ceux qui leur sont proches.

.

noel-voeux

.

h1

La porte ouverte au dialogue …

18/12/2012

Selon nos règles de transparence, nous vous relayons un courrier de M.Laurent BERLIOZ, boulanger à Saint-Baldoph :

Cliquer sur l’image pour agrandir

Email1

Soucieux de faire aboutir votre démarche, nous vous rappelons cependant que nous ne faisons plus partie des élus décisionnaires et que nous ne gérons pas non plus l’agenda du Maire.

De plus, nous vous informons que la « Commission Information et Communication » présidée par Mme Catherine COCHET première adjointe, destinataire de votre mail, se doit de faire écho à vos préoccupations.

A ce titre, nous constatons, comme vous, que l’absence de permanences officielles des élus n’est pas de nature à favoriser l’écoute et le dialogue avec l’ensemble de la population.

Comme vous, nous sommes attentifs au bien vivre dans notre commune et vous remercions de la confiance et de l’attention que vous portez à notre blog.

.

h1

Conseil municipal du 17 décembre 2012

18/12/2012

Monsieur le Maire a ouvert la séance du conseil municipal par une déclaration dont nous vous transcrivons l’intégralité :

Je ne veux plus que les séances du conseil municipal soient le théâtre de querelles telles que celle que l’on a vécue notamment au dernier conseil municipal. Et, pour éviter cela, je vais faire appel à vous tous, à vos qualités d’élus et d’adultes afin que les débats se déroulent en toute sérénité. 

Je vous demande donc de vous respecter les uns les autres et d’avoir pour seul objectif en tant qu’élu, l’intérêt de la commune. Voilà ce que je vous demande; je ne l’ai peut-être pas fait assez rapidement l’autre fois, je vais le faire aujourd’hui. Je vous avertis que si les débats ne respectent pas ces consignes, je lèverai la séance sur le champ. Voilà ce que je tenais à dire en préambule aux travaux de ce soir.

Tous les points de l’ordre du jour ont été votés à l’unanimité.

En ce qui concerne les questions diverses, un certain nombre de réponses ont été apportées. Nous publierons ces réponses dans les jours qui viennent.

.

h1

Conseil municipal du 5 novembre (suite 1)

16/12/2012

A l’attention de toutes les lectrices du blog :

Le 9 novembre, voici le courriel reçu par Mme Patricia MERENDET.

Cliquer sur l’image pour agrandir

Email

Mesdames, si d’aventure vous étiez traitées de garces ou de salopes, vous ne manquerez pas d’avoir une pensée émue et reconnaissante pour M. Jean-Luc NONET, conseiller municipal élu dans votre commune. En effet, croyant à une insulte, vous pourriez passer à côté d’un hommage rendu à votre féminité et à votre plastique.

.