h1

Un an déjà !

13/12/2011

En décembre dernier une nouvelle équipe de 16 conseillers a été élue. Son programme:

Promouvoir une démocratie participative
Conduire une politique communale que le maire devra exécuter
Gérer Saint-Baldoph de façon rigoureuse, transparente et objective.
Au bout d’un an quel constat ? :

Démocratie participative

Nous avons proposé une répartition des responsabilités entre les anciens et les nouveaux élus proportionnellement à notre représentation au sein du conseil soit un tiers. Cette proposition a été sanctionnée par une fin de non recevoir.

Budget

Comme nous vous l’avons exprimé lors du vote du budget du 18 avril dernier, n’ayant pas été associés à l’élaboration de ce budget, et n’ayant pu, hélas, débattre avec la nouvelle équipe des orientations budgétaires, nous n’avons par conséquent pu approuver ce budget 2011 dont nous n’avons pris connaissance que lors de la séance du conseil.

Les décisions sont actées avant le conseil sans aucune prise en compte des propositions émises par l’opposition. Chacune de nos interventions est perçue comme une critique et non comme une force de proposition.

Pourquoi organiser ce simulacre de débat si ce n’est pour répondre à une simple obligation légale. Force est de constater que les conseils municipaux à Saint-Baldoph ne sont plus qu’une simple chambre d’enregistrement sans aucun débat démocratique.

Conseils municipaux

L’obligation de soumettre les questions diverses huit jours avant le conseil est impossible : les conseils sont fixés au lundi et l’ordre du jour ne nous parvient que par le courrier du samedi précédent.

Les comptes- rendus des conseils ne sont que des relevés de conclusion qui ne font aucunement apparaître les échanges, ne sont pas approuvés lors du conseil suivant et n’apparaissent que tardivement sur le site internet de la mairie.

Droit d’expression des élus minoritaires

Suite à notre première intervention dans la gazette de mars 2011, le maire nous a demandé de soumettre nos écrits à la commission de communication et d’information avant parution éventuelle en exigeant la suppression de toute information nominative. Comme dans les communes de 3500 habitants, nous devrions disposer d’un espace d’expression au nom de la démocratie participative prônée par la majorité municipale.

La permanence des élus de l’opposition que nous souhaitions mettre en place nous a également été refusée.

Transparence et objectivité

Le projet de rénovation du local sportif du Frainet a été soumis aux deux associations le 10 août 2011 alors que ce projet était à l’ordre du jour du 24 octobre 2011avant même qu’il ne soit soumis aux élus. La majorité municipale a donc fait voter en octobre une demande de permis de construire sans débat et sans la moindre estimation coût global de l’opération.

Un permis de lotir a été décidé à huis-clos en juillet dernier au lieu-dit la Porretaz: 14 villas sur un hectare et demi alors que le plan local d’urbanisme est en cours d’élaboration. Saint-Bardolains, avez vous été consultés ?

Le prochain dossier d’importance concerne le PLU. Vendredi 4 novembre une réunion sur le PADD, a présenté les grandes lignes de ce plan. Lors de cette réunion, l’équipe municipale s’est engagée à mettre à disposition l’intégralité du dossier constitué par le cabinet d’urbanisme et à informer régulièrement la population de l’avancement de la réflexion.

En conclusion :

Bien qu’élus de l’opposition nous avons une réelle ambition pour notre commune. Pendant cet exercice nous avons pris 49 délibérations dont 36 à l’unanimité soit 73% des décisions du conseil et nous souhaitons continuer à oeuvrer dans le sens d’un vrai débat démocratique.

Publicités